تابعونا على الفيس بوك

أحدث التعليقات

Arrêtés en Mauritanie : Les 43 pêcheurs libérés

أحد, 2016/05/22 - 12:48م

Les 43 pêcheurs sénégalais arrêtés la semaine dernière à Ndiago, une localité mauritanienne située à quelques encablures de Gokhou-Mbathie, et transférés à Rosso-Mauritanie pour y être jugés ont été finalement libérés par les autorités mauritaniennes à la suite d’âpres négociations.

Ces pêcheurs opéraient illégalement dans la zone maritime mauritanienne à bord de trois embarcations qui ont été arraisonnées par les garde-côtes mauritaniennes. Cette information a été favorablement accueillie dans les quartiers de la Langue de Barbarie, notamment à Gokhou-Mbathie, Santhiaba, à l’Hydrobase et dans certaines localités du Gandiolais et du Toubé. Les populations issues de ces différentes communautés de pêcheurs ont enfin poussé un « ouf » de soulagement et ont promis de mettre à profit la moindre occasion pour témoigner au président Macky Sall leur reconnaissance et leur gratitude.

Selon les pêcheurs, la valeur marchande de ce matériel saisi dans la zone maritime mauritanienne est estimée globalement à près de 100 millions de FCfa. Nos interlocuteurs ont rappelé que les licences de pêche octroyées aux pêcheurs sénégalais par les autorités mauritaniennes sont arrivées à expiration depuis quelques jours. Une situation désagréable qui a poussé ces professionnels sénégalais de la mer à opérer frauduleusement dans la zone maritime mauritanienne. Serigne Sène a exhorté ces différentes communautés de pêcheurs de la Langue de Barbarie à voter massivement oui à l’occasion du référendum. Une manière de remercier le chef de l’Etat pour ses nombreuses réalisations dans la Langue de Barbarie.

Au cours de l’assemblée générale qu’ils ont tenue sur le quai de débarquement de poissons de Diamalaye hier, ces pêcheurs ont rendu un vibrant hommage à Cheikh Samba Sène dit Serigne Sène, un fils de Guet-Ndar et Directeur de cabinet du ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, qui a contribué efficacement à la libération de ces 43 pêcheurs.

Serigne Sène s’est dit très touché par ce témoignage émouvant et a réitéré l’engagement indéfectible du gouvernement sénégalais à poursuivre les négociations avec les autorités mauritaniennes. Ce qui permettrait de réfléchir sur les voies et moyens à mettre en œuvre pour apporter les solutions les plus adéquates à l’épineux problème relatif à la saisie du matériel de pêche sénégalais.

 

lesoleil